Sur notre divan

Le président Jacques Chirac s’est éteint aujourd’hui.

C’est un peu bizarre ce qu’on ressent aujourd’hui..

Je suis née en 1992, Jacques Chirac est donc le premier président que j’ai connu.

Le premier père de nation identifié.

Le premier repère.

Sa marionnette aux Guignols.

Ses petites phrases. Les meilleures comme les moins bonnes, celles qu’il a dites bien avant ma naissance.

Toutes ces vieilles photos de lui.

Bernadette.

Son humanité, sa proximité, sa simplicité.

On était trop jeune pour bien se rendre compte, mais il avait ce côté grand-père, ce côté bonhomme et en fait on a su après, vers le CM1, le CM2 peut-être : avec le véto. Avec le non.

« La guerre c’est toujours la pire des solutions. »

On avait 10-11 ans et même pour nous qui ne saisissions peut-être pas les tenants et aboutissants de tout cette cacophonie, ça c’était simple à comprendre.

Là on a su que c’était un bonhomme. Que c’était un homme bien.

Alors que mon enfance s’achevait et que je finissais également le collège, son quinquennat s’achevait également et on a eu Sarkozy,

et je me souviendrai toujours de cette main de vieux monsieur qui signait l’au revoir.

Ce n’est pas qu’à partir d’aujourd’hui que Jacques Chirac va nous manquer, il nous a manqué depuis cet au revoir sur le parvis de l’Elysées.

Une figure tutélaire, comme ces grands-parents qu’on ne voit plus jamais et dont on oublie la mortalité, la finitude et le jour où le glas sonne on se rend compte du temps qui a passé, du monde qui a changé et de ce temps qui ne reviendra plus.. Avant c’était pas forcément mieux mais la nostalgie a cette façon de teindre le passé avec des nuances d’indulgence, de douceur…

Je me rends compte qu’à chaque fois que je suis entrée dans une école ou une mairie c’est sa photo officielle que je m’attendais encore à voir.

La France est peut-être une femme qui pense faire mieux à chaque nouvelle tentative de croire en l’amour, et qui finalement tombe toujours amoureuse, sensiblement, du même homme… ?

Un homme à dimension humaine.

Un homme qui aime les gens.

Un homme amoureux de la culture. De toutes les cultures.

Un homme qui sait se battre et quand débattre.

Un homme, avec une ambition, une flamboyance et surtout une élégance… à la française.

C’est vrai, c’est une part de nos vies, de notre histoire qui s’est écrit avec lui et qui est partie avec lui.

« À un grand français  »

.

Publicités

The little things

« There is nothing more to say about the furnishings. They were anything but describable, having been conceived, manufactured, shipped, and sold in various states of thoughtlessness, greed, and indifference. The furniture had aged without ever having become familiar. People had owned it, but never known it. No one had lost a penny or a brooch under the cushions of either sofa and remembered the place and time of the loss or the finding. No one had clucked and said, « But I had it just a minute ago. I was sitting right there talking to … » or « Here it is. It must have slipped down while I was feeding the baby! » No one had given birth in one of the beds- or remembered with fondness the peeled paint places, because that’s what the baby, when he learned to pull himself up, used to pick loose. No thrifty child had tucked a wad of gum under the table no happy drunk- a friend of the family, with a fat neck unmarried, you know, but God how he eats!- had sat at the piano and played « You Are My Sunshine. » No young girl had stared at the tiny Christmas tree and remembered when she had decorated it, or wondered if that blue ball was going to hold, or if HE would ever come back to see it.

There were no memories among those pieces certainly no memories to be cherished. »

Thank God for books and for, as Margaret Atwood would say, the tradition of reading and writing.

We have all stumbled upon some excerpts from Milk and honey.

Some of them are filed in your saved pictures in your Instagram account.

It helped you go through breakups

you used them as mantras, positive affirmations

to get your power back..

Lire la suite

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑